Partagez cet article :

Assurance vol de vélo

Le vol de vélo est malheureusement quelque chose de courant, notamment dans les grandes agglomérations. Vous faîtes une halte, accrochez votre vélo soigneusement à un objet fixe et au retour de votre course, votre vélo a disparu ! Voici une situation très rageante que tout cycliste craint intérieurement !

Et à raison car les plus récentes statistiques dénombrent pas moins de 250 vols de vélo par jour en Belgique. Sans compter les vols qui ne sont pas repris dans les statistiques car les propriétaires n’ont pas jugé utile de le signaler aux autorités policières. C’est dire si le problème est grave et redouté.

Couverture vol de vélo

Le vol de vélo est une garantie à laquelle il est possible de souscrire dans un contrat d’assurance vélo (dans un contrat omnium vélo généralement). Certaines conditions sont toutefois requises pour pouvoir souscrire à une telle couverture. Parmi celle-ci l’âge du vélo. Il n’est accepté d’assurer votre vélo contre le vol que s’il est neuf ou est âgé de moins d’un certain nombre d’année. Moins de 2 ans par exemple.

La seconde condition que l’on retrouve habituellement est de faire usage systématique d’un antivol agréé. Et de pouvoir prouver l’achat de celui-ci. La dernière condition est que le vélo ait une certaine valeur. Certains vélos ont une valeur d’achat (facture d’achat à l’appui que votre assureur ne manquera pas de vous réclamer). Et seuls les vélos d’une valeur minimale pourront être assurés. Notez que les vélos actuels coûtent bien souvent fort chers. Et ils ne faut pas nécessairement qu’ils soient électriques.

Assurance Vélo

assurance vol vélo

Plusieurs types de vélo existent sur le marché : vélo de ville, vélo de course, vélo électrique ou hybride, mountain bike. Vélo pliant ou couché. Autant de caractéristiques qui peuvent faire monter le prix d’achat de ce type d’engin. Et justifier du coup la souscription d’une assurance vol pour votre vélo. Certains assureurs classent dans la catégorie des vélos et les assimilent à des vélos les nouveaux engins alternatifs motorisés (trottinettes électriques, segway ou overboard). Toutes les compagnies n’acceptent cependant pas de couvrir ces engins.

Indemnité en cas de vol de votre vélo

Voilà un critère prépondérant dans le choix d’une assurance vol de vélo. Comment votre vélo sera-t-il indemnisé en cas de sinistre ? Et notamment ici en cas de vol ? A quelle indemnité aurez-vous droit et comment sera-t-elle calculée ?

Pour le savoir, il vous suffit simplement de vous référer aux conditions générales du contrat que vous avez souscrit, ou qui vous intéresse. La valeur d’achat du vélo sera la base de l’indemnité et vous devrez pouvoir présenter la facture d’achat du vélo. Facture établie à votre nom ou à celui d’un membre de votre maisonnée. Les accessoires fixés au véhicule sont également assurés, parfois gratuitement jusqu’à concurrence d’un certain montant maximal. Des factures d’achat doivent bien évidemment pouvoir être présentées. Selon les mois qui s’écoulent une dégressivité sera calculée et viendra donc en déduction de la valeur à neuf du vélo.

Concurrence oblige, la plupart des assureurs ont instauré une absence de perte de valeur pendant les premiers mois de vie de votre vélo. De très nombreuses formules existent et toutes les combinaisons sont possibles. Par exemple absence de perte de valeur pendant 6 mois, 12 mois ou même 24 mois (suivant la date d’achat de votre vélo). Puis perte de valeur de 1% (ou autres valeur tel 1,5%) par la suite. A moins qu’une fois ce délai dépassé, la perte de valeur ne recommence à partir du 1er mois suivant l’achat du vélo. Chaque assureur est libre de fixer ses propres modalités. A vous de vérifier les conditions de chaque contrat en les mettant en comparaison et surtout en les mettant en parallèle avec les prix réclamés.

Exclusions et refus d’intervention

Des motifs de refus d’intervention sont bien évidemment prévus dans les conditions de votre contrat. Pour être valables, elles doivent être énumérées et il vous suffit donc de consulter les conditions du contrat pour en prendre connaissance. Parmi les exclusions les plus fréquentes on retrouve le vol partiel (d’une roue uniquement par exemple) ou le vol du vélo si celui-ci n’était pas valablement attaché ou placé dans un local privatif fermé à clef. Les accessoires non fixés durablement au vélo sont exclus généralement aussi en cas de demande d’indemnisation. Enfin le vol avec la complicité d’une connaissance ou l’abus de confiance ne sont pas couvert non plus.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :