Partagez cet article :

Assurance frais de santé pour le cycliste

L’assurance frais de santé pour le cycliste permet de couvrir les éventuelles dépenses subies physiquement par un cycliste suite à un accident à vélo. Il s’agit donc d’une protection directe du cycliste.

Garanties de l’assurance frais de santé pour le cycliste

Un accident tandis que vous circulez à vélo est vite arrivé. Une erreur, une imprudence, une distraction ou une cause extérieure (véhicule automoteur, piéton, trou dans la chaussée, etc…). Et vous pourriez être blessé. D’autant que contrairement aux motards, les cyclistes n’ont aucune obligation légale (mais vivement recommandé) de porter des équipements de sécurité. Pas de casque donc … Ou de vêtements pouvant amortir les chutes et autres chocs. Le cycliste en cas d’accident s’expose donc à des blessures graves. Exponentiellement selon la gravité de l’accident.

assurance frais de santé pour le cycliste

Une assurance frais de santé pour le cycliste n’est donc pas superflue. Ce type de garantie permet donc d’indemniser les dommages corporels du cycliste assuré. Des extensions (gratuites ou payantes selon la compagnie) sont parfois accordées aux autres membres de la famille. Mais aussi parfois aux passagers du vélo et aux animaux de compagnie accompagnants. La condition principale pour que cette assurance vélo puisse intervenir est que l’accident résulte de l’usage du vélo.

Assurance Vélo

Intervention de l’assurance corporelle cycliste

L’assurance frais de santé pour le cycliste n’intervient que si aucun recours envers un tiers jugé responsable (des dommages que vous avez subi) n’a pu être identifié. Autrement dit si on connaît le coupable (reconnu comme tel) de l’incident et des conséquences subies, c’est lui qui devra vous indemniser ! Si une auto ne cède pas le passage au vélo qui avait priorité par exemple, c’est l’assurance de l’auto qui devra indemniser le cycliste.

Mais imaginons que la personne responsable ne soit pas connue ! Ou que vous ayez chuté tout seul ! Dans pareilles situations, étant donné qu’aucun recours ne peut être fait, les dommages corporels subis resteront à votre charge. A moins que vous ayez souscrit à une assurance frais de santé pour cycliste. Auquel cas c’est cette assurance qui va pouvoir vous indemniser. Notez qu’en cas d’accident avec un véhicule automoteur, soumis à l’obligation d’assurance responsabilité civile, le cycliste sera considéré comme usager faible. A ce titre il aura droit à être indemnisé pour ses dommages corporels. Et matériels aussi, moyennant conditions et notamment si les frais corporels sont dramatiquement élevés.

Les frais soins de santé seront pris en charge (après passage de la mutuelle qui intervient en 1er rang) par l’assurance du véhicule si celui-ci a été identifié. Ou par le Fonds Commun de Garantie Belge si le véhicule automoteur n’a pu être identifié. Et ceci même si le véhicule automoteur n’est pas responsable de l’incident. Sa seule implication suffit en effet pour être indemnisé en tant qu’usager faible au regard de la législation.

Selon le contrat souscrit et les conditions qui s’y rapportent, une indemnité peut être prévue par cette assurance si le cycliste venait à décéder des suites de l’incident à vélo. Par exemple : indemnité en cas de décès, préjudice moral des ayants droits de l’assuré, remboursement des frais funéraires, etc… Dans tous les cas, le contrat prévoira des seuils et limitations d’intervention dans les différents cas de figure présentés. Pensez à vérifier ces montants. Et demandez-vous s’ils sont suffisants, notamment au regard de la prime que vous allez payer pour cette forme d’assurance.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :