Partagez cet article :

Une a pour but d’assurer le vélo et le cycliste qui l’enfourche. Contrairement à une assurance auto, aucune législation n’impose de souscrire à une . Et pourtant cette peut être d’une grande importance selon l’usage que vous faîtes du vélo. Selon son utilité, la fréquence d’utilisation ou le modèle de vélo que vous possédez.

Utilité d’une assurance pour un vélo / cycliste

Une a pour principal but de vous procurer une protection financière en cas de dommages sur votre vélo. Ou en tant que cycliste. En cas d’accident ou d’incident, votre vélo peut subir des dégâts. Si vous vous intéressez à une assurance pour vélo, on peut supposer que votre vélo a une certaine valeur non négligeable que vous n’êtes pas prêt à perdre du jour au lendemain. Du moins sans aucune contrepartie.

assurance vélo

L’ permet justement de vous accorder une indemnité financière nécessaire à sa réparation. Ou à son remplacement. Attention toutefois aux conditions relatives au contrat choisi. Tout n’est pas remboursé. Il faut par exemple que les dégâts soient accidentels. Des dégâts causés intentionnellement ne vous seront par exemple pas remboursés. D’autres limitations peuvent bien évidemment agrémenter le contrat choisi.

Assurance Vélo

Dans le même ordre d’idée, l’indemnité qui vous sera versée n’est pas illimitée. Elle dépend de plusieurs critères détaillés dans votre contrat d’assurance. Entre autres : valeur assurée, seuil d’intervention minimal/maximal, franchise, dégressivité, etc… Il en est de même pour les garanties accordées au cycliste.

Garanties dans un contrat d’assurance pour vélo

Plusieurs garanties peuvent être souscrites dans un contrat d’assurance de vélo. Il y a naturellement et dans un premier temps l’assurance dudit vélo qui permet de l’assurer contre les dégradations accidentelles qu’il pourrait subir, mais aussi en cas de vol. On parle alors généralement d’assurance omnium pour vélo. Omnium qui comprend la garantie « vol de vélo ». Et la garantie « dégâts matériels ».

Aux côtés de cette assurance purement matérielle, il est possible de souscrire à une assurance pour le cycliste au cas où il serait blessé. Ses frais médicaux seront alors pris en charge. Sous réserve d’intervention d’ au premier rang. En cas de décès ou d’invalidité, une indemnité pourra être versée à la victime ou ses ayants-droits. En complément (ou parfois en inclusion) de l’assurance cycliste, les équipements portés ou transportés peuvent être assurés aussi. On parle dans le cas présent des équipements de sécurité, des vêtements ou des marchandise transportées. Et qui seraient abîmés suite à un incident.

Des limites d’indemnisation sont naturellement prévues par le contrat. Enfin certains assureurs prévoient des contrats dépannage vélo qui vous assistent au cas où vous seriez immobilisés avec votre vélo. Un rapatriement du vélo, du cycliste, des accompagnants et la mise à disposition d’un vélo de remplacement (ou octroi d’un budget pour vous déplacer) sont autant de cas possibles prévues par ce genre de contrat. Moyennant respect de certaines conditions.

Indemnisation des victimes par une

Il faut bien comprendre qu’une n’est nullement une assurance de responsabilité. Vous ne serez en effet remboursé que pour vos propres dégâts au cas où vous seriez donc la personne responsable de ces mêmes dégâts. Vous chutez dans un ravin, vous vous cassez la cheville et le cadre de votre vélo est plié. Etant seul en cause, seules les garanties éventuellement souscrites dans votre assurance de vélo pourront vous permettre d’obtenir une indemnisation.

Si vous êtes impliqué fautivement dans un accident de la circulation, vous ne pourrez prétendre à un dédommagement pour votre vélo qu’en ayant une assurance pour votre vélo. Au niveau corporel, et si un véhicule automoteur soumis à l’obligation d’assurance responsabilité civile, est impliqué, la situation est quelque peu plus technique. En effet, même en tort le cycliste peut prétendre à une indemnisation de ses frais médicaux en tant qu’usager faible. Mais diverses conditions sont à respecter ! Et face à cette relative incertitude mieux vaut avoir souscrit à une assurance dédiée, qui vous garantira d’être valablement dédommagé.

Concernant les dégâts aux tiers victimes, l’assurance vélo n’interviendra pas. C’est le rôle d’une assurance familiale (ou RC Vie Privée). Elle intervient en effet (hormis éventuelle franchise restant à votre charge) pour dédommager les dégâts occasionnés aux tiers. Tandis que ceux-ci seront considérés comme victimes de vos agissements en tant que cycliste. Pensez donc à être en règle ! Ou à souscrire à une assurance familiale qui est donc primordiale et complémentaire à une assurance vélo.

Prix d’une assurance vélo

Le prix d’une assurance vélo dépend de plusieurs critères. Et entre autres des caractéristiques du vélo à assurer. Il existe plusieurs types de vélo (vélos de ville, vélos routiers, vélos tout terrain, etc…). Et une différenciation peut être faite par les assureurs au niveau du coût. L’âge peut être un critère de segmentation aussi sachant qu’il est rare que les plus anciens vélos puissent être assurés (maximum 1 an d’âge).

Le critère le plus important pour déterminer le coût d’une assurance pour vélo est indubitablement le prix d’achat du vélo. Il est évident qu’il ne vous coûtera pas le même prix d’assurer un vélo à 500€ ou un autre vélo à 3000€. Au plus cher est le vélo, au plus le prix de l’assurance sera élevé. Logique en définitive. La région dans laquelle vous habitez peut aussi influencer le prix total à payer. Sachant par ailleurs que certains assureurs peuvent aussi refuser de vous assurer si vous habitez une zone à risque. Une zone où l’on dénombre par exemple un taux élevé de vol de vélo… Enfin pensez à vérifier si des réductions sont possibles sur l’assurance de vélo. Le fait de signaler posséder un système de sécurité haut de gamme ou de disposer d’un abris à vélo (un garage simplement) peut inciter l’assureur à vous accorder une remise.

Si vous possédez d’ auprès de la même compagnie, n’hésitez pas non plus à le signaler. Une réduction (si elle n’est pas octroyée automatiquement) est généralement accordée. Dans tous les cas, songez à comparer les offres entre elles. Mais aussi et surtout les services offerts par les diverses garanties auxquelles il vous est possible de souscrire. Comparer est fort utile car cela vous permet de dégager les avantages et inconvénients de chaque offre, de comparer les prix bien évidemment mais aussi les garanties dont les prestations, étendues de garanties et exclusions diffèrent d’un assureur à l’autre.

Critères de choix d’une assurance cycliste

Pour bien choisir une assurance vélo, il vous faudra d’une part connaître vos attentes. Et d’autre part connaître vos besoins en tant que cycliste. Si vous possédez un vieux vélo destiné uniquement à vous promener au parc le dimanche après-midi quand il fait beau temps, il est peu probable que vous envisagiez de souscrire à une assurance vélo.

En revanche, si le vélo est votre moyen de locomotion principal ou si vous êtes un adapte du cyclisme en participant de temps en temps à quelques courses, vous voudrez être correctement et parfaitement couvert en cas de pépin. Pensez dès lors à la manière dont vous souhaitez être couvert. Souhaitez-vous uniquement assurer votre vélo contre le vol ? Ou également contre toutes autres sortes de dégradations (dont vous seriez, ou non, le responsable) ? Voulez-vous également assurer le cycliste pour les éventuels dommages corporels qu’il pourrait subir lors de l’utilisation de son vélo ? Souhaitez-vous bénéficier d’une assistance au cas où vous seriez immobilisé avec votre vélo ? Comptez-vous vous assurer vous-même uniquement ou toute votre famille ?

Toutes ces possibilités existent. Reste à savoir si vous en avez la réelle utilité selon votre profil de cycliste, vos besoins, vos habitudes et vos moyens. Quand vous saurez contre quels désagréments vous voulez être assuré, il vous faudra partir à l’analyse technique des contrats d’assurance. Car des spécificités font varier les contrats entre eux. Il y a les traditionnelles exclusions bien sûr à tenir à l’œil. Mais aussi et surtout la manière dont vous pourriez être indemnisé en cas de sinistre. Comment sera établi votre décompte ? Existe-t-il un seuil maximal ou minimal d’intervention ? Ou une franchise ? Quelle perte de valeur est appliquée au vélo au fur et à mesure qu’il prend de l’âge ? Ces quelques caractéristiques, que vous mettrez en parallèle avec le prix à payer, finiront de vous convaincre dans le choix de la meilleure assurance vélo.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :