Partagez cet article :

Assurance 2 roues

Une assurance 2 roues peut regrouper plusieurs modèles de véhicule. Il y a bien évidemment les motos et les cyclomoteurs (type A ou B). Mais il existe aussi à présent des assurances destinées à couvrir les vélos. Qu’ils soient électriques ou non. Notons que la mention « 2 roues » est quelque peu restrictive d’ailleurs dans la mesure où certains 3 roues, voire 4 roues sont assimilés légalement à des véhicules 2 roues. C’est le cas des tricycles. Mais aussi de certains quadricycles aussi (les quads par exemple).

Dans ces derniers cas ce sera bien une assurance 2 roues qu’il vous faudra souscrire. En définitive, davantage que le nombre de roues qu’équipe le véhicule, c’est sa puissance qui fixera les normes et règles à respecter. Tant en matière de circulation routière, de législation que d’assurance.

assurance 2 roues

Assurance 2 roues pour un cyclomoteur

Sont considérés comme cyclomoteur les véhicules dont la cylindrée est inférieure ou égale à 50 cm³. Deux catégories de cyclomoteur existent. Tout d’abord les classe A qui ne peuvent officiellement rouler à plus de 25 km/h. Et ensuite les classes B qui ne savent rouler à plus de 45 km/h. Parmi ces classes B, on distingue encore les véhicules à 2 roues et ceux qui en ont davantage (tri ou quadricycle).

Tous ces véhicules sont soumis à l’obligation d’assurance ! Ils doivent donc au minimum être couverts par une assurance RC. Celle-ci a pour but d’indemniser les victimes d’un accident dont vous pourriez être responsable. Libre à vous ensuite de souscrire à des garanties d’assurance optionnelles que vous jugerez opportun de prendre selon vos besoins, vos habitudes ou votre budget.

Assurance deux roues pour une moto

Les motos sont les véhicules 2 roues (avec ou sans side-car) équipés d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm³. Et/ou dont la vitesse maximale autorisée excède les 45 km/h. Peuvent rentrer dans cette catégorie aussi les tri ou quadricycles munis des mêmes caractéristiques. Les motos doivent bien évidemment être assurés dès lors qu’elles sont destinées à être conduite sur la voie publique. Seule la garantie RC est obligatoire afin de préserver les victimes d’un accident de la route dont vous seriez responsable.

Libre à vous de souscrire à des garanties dites facultatives qui ont chacune leurs utilités. Une assurance juridique vous aidera à récupérer vos frais matériels et corporels au cas où vous seriez en droit dans un accident. Une assurance conducteur interviendra dans vos frais corporels alors que vous étiez conducteur de la moto. Et pour autant que ces frais ne peuvent être récupérés auprès d’un tiers estimé fautif de l’incident. Le principe est sensiblement le même pour l’assurance équipement du conducteur qui intervient pour les équipement de sécurité du conducteur. Entre autres : casque, tenue vestimentaire, gants, etc…

Libre à vous enfin de souscrire à une assistance en cas de problème rencontré sur la route (accident ou panne). Ou encore à une assurance omnium. Sachant que cette dernière assurance peut fortement fluctuer d’une compagnie à l’autre. Tant en terme de garantie que d’étendue des services. Pensez dès lors à attentivement comparer les contrats entre eux. Et à les mettre en parallèle avec le prix réclamé car toutes ces assurances ont bien évidemment un coût. Et au plus vous souscrivez d’option, au plus la note finale sera élevée.

Assurance 2 roues pour un vélo

Face à l’engouement pour le cyclisme et l’usage du vélo, tant pour les loisirs que comme moyen réel de locomotion, les compagnies d’assurance proposent également des assurances vélo. Notez que si le vélo est électrique et a des spécificités lui permettant de dépasser les 25 km/h, il lui faudra nécessairement être assuré en responsabilité civile. Les vélos dits classiques, sans moteur d’appoint, sont quant à eux assuré en RC et via l’assurance familiale que vous aurez peut-être pris soin de souscrire.

A défaut d’y avoir souscrit, il vous faudra débourser les frais aux victimes de votre propre poche. Ou engager à vos frais un avocat pour effectuer un recours envers la personne responsable de l’accident. Au cas où un fautif ne serait pas reconnu comme tel ou ne serait pas identifié (délit de fuite par exemple), il vous faudrait avoir opté pour des garanties d’assurances optionnelles. C’est ainsi que les assureurs proposent à présent des assurances conducteur pour protéger le cycliste (et facultativement ses équipements [vêtements, casques, siège d’appoint, sac de transport, etc…]) au cas où celui-ci serait blessé. Une formule omnium est disponible également chez certains assureurs.

Les garanties omnium les plus fréquemment proposées sont le vol et les dégâts matériels. Les dispositions, conditions et exclusions variant d’une compagnie à l’autre. Enfin il est proposé également une formule d’assistance pour ceux que cela peut intéresser (dépannage et rapatriement). Certains assureurs proposent des assurances dérivées de ce modèle pour les hoverboard, segway et autres engins assimilés.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :