Partagez cet article :

Bris de vitrage dans l’assurance habitation

Le bris de vitrage dans l’assurance habitation permet de couvrir les diverses sortes de « bris » que des objets munis de vitrage dans votre habitation pourraient subir.

Objets couverts par la garantie bris de vitrage dans l’assurance habitation

La définition reprise ci-dessus est relativement vaste et il conviendra de se référer aux conditions générales du contrat habitation pour savoir ce qui est explicitement couvert. Peuvent ainsi faire partie de ces objets les éléments suivants :

  • Vitres
  • Carreaux
  • Miroirs
  • Panneaux translucides
  • Coupoles
  • Plaque de cuisson en vitrocéramique
  • Aquarium

A moins que ces objets soient bien évidemment explicitement exclus dans les conditions générales de votre contrat. Bien évidemment, il faut que ces objets fassent partie intégrante du bâtiment assuré et y trouvent une place normale. Un miroir brisé alors qu’il se trouve au fond du jardin ne peut par exemple être pris en charge. Les vitraux d’art peuvent également être pris en charge par cette garantie mais à concurrence généralement d’un certain montant prévu par les conditions générales.

C’est le cas également des serres (utilisées à usage privé). Les défauts qui apparaissent sur certains doubles vitrages (apparition de buée par exemple) peuvent aussi être couverts mais bien souvent une franchise sera appliquée en telle situation sur chaque vitrage défectueux.

bris de vitrage

Cause du bris de vitre

L’origine du bris de vitrage importe peu dans le cadre de cette garantie. Seuls les faits intentionnels ne peuvent être couverts. Donc si vous laissez tomber malencontreusement quelque chose sur votre plaque de cuisson cela sera pris en charge. Si votre enfant balance son ballon sur un vitre qui vient à casser, également. De même qu’une vitre cassée pendant un déménagement, suite à un claquement de porte, par un voleur tentant de pénétrer dans votre habitation ou par des vandales.

Extension de la garantie bris de vitrage dans l’assurance habitation

Plusieurs sortes de frais relatifs au bris de vitrage peuvent être pris en charge en complément. Ces frais peuvent être consécutifs à la réparation ou antérieurs. Citons par exemple les frais d’obturation provisoire suite à un bris de vitre. Au plus la vitre en question est grande, au plus les frais peuvent être important. Ces frais peuvent dépendre du délai d’approvisionnement d’une vitre de rechange, ou de la saison (isoler la maison en été ne demande pas les mêmes efforts qu’en hiver).

Les frais de déblaiement de l’ancienne vitre sont également pris en charge le plus souvent. De même les accessoires apparaissant sur les vitres (sticker autocollant, gravures, système d’alarme anti-intrusion, etc…). Si des dégâts sont à déplorer à des objets situés à proximité du vitrage brisé (et du fait de ce bris), des frais de réparation ou remplacement peuvent être pris en compte également (soubassement de la fenêtre, rideaux, fauteuil en cuir abîmé par des morceaux de vitres, etc…).

Eclusions fréquentes en bris de vitre

Comme pour toute garantie, des exclusions figurent au contrat. Pour rappel, ce qui n’est pas explicitement exclus sera couvert. Les exclusions les plus fréquentes se rapportent en général :

  • Dommages aux vitrages en raison de travaux effectués dans le bâtiment (rénovation, démolition, transformation, etc…)
  • Dégâts aux panneaux solaires, aux serres, aux enseignes ou aux vitrages non encore placés.
  • Rayures, écaillures ou usure normale des vitrages

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :