Partagez cet article :

Assurance habitation propriétaire

Une assurance habitation propriétaire est une assurance qui vous permettra de couvrir votre logement contre une multitude de risque. Grâce à ce genre de contrat, sont ainsi couverts les dégâts causés par l’une des causes suivantes :

  • Incendie et assimilé (explosion, implosion, foudre, électricité, etc…)
  • Catastrophes naturelles (tempête, grêle, inondation, tremblement de terre, pression de la neige ou de la glace, etc…)
  • Heurt avec des véhicules ou des animaux
  • Attentats et conflits de travail
  • Bris de vitres
  • Dégâts des eaux

De cette sorte, vous protéger ainsi votre patrimoine. Libre à vous d’inclure d’autres options dans votre contrat habitation afin de peaufiner votre couverture pour votre habitation. C’est ainsi que vous pouvez inclure une assurance pour le contenu également de votre habitation. Mais aussi y incorporer le vol de ce même contenu. D’y inclure une protection juridique, de base ou étendue. Et autres garanties plus ou moins utiles selon vos besoins et la nature de vos activités. Il est par exemple évident que les garanties ne seront pas identiques selon que vous occupez le logement à titre privé exclusivement ou si vous y pratiquez également une activité commerciale.

assurance habitation propriétaire

Obligatoire de souscrire à une assurance habitation propriétaire ?

En théorie

Lorsque vous êtes propriétaire d’un logement, il y a souvent lieu de souscrire à une assurance habitation propriétaire. Théoriquement cependant, en tant que propriétaire d’une habitation, vous n’avez aucune obligation légale de souscrire à une assurance habitation. Néanmoins, si vous avez dû faire appel à votre banque ou tout autre organisme de crédit pour pouvoir vous financer l’habitation, la souscription à une assurance habitation propriétaire sera généralement exigée par la société octroyeuse du crédit lors de la signature du prêt et des documents notariaux.

La banque souhaitera en effet assurer le bien qu’elle a consenti à financer. Si l’habitation venait à subir d’importants dégâts, voire même à être totalement sinistrée ou rendue inhabitable, l’organisme de crédit souhaiterait pouvoir se retourner vers la compagnie d’assurance pour être remboursé du solde restant du crédit. En sachant que le propriétaire quant à lui ne sera plus enclin à continuer les remboursements mensuels de crédit pour un bien qui n’existe plus ou qu’il ne peut tout au moins plus occuper. C’est donc en bon père de famille que vous souscrirez à une assurance habitation pour le bien dont vous êtes propriétaire.

En cas de crédit sur votre habitation

Parce que la banque l’a exigée ou tout simplement pour protéger votre investissement contre les risques potentiels. Car quand bien même vous ne seriez plus lié à une banque pour le paiement de votre habitation, vous devriez très sérieusement songer à assurer votre logement ! Imaginez que votre maison vaut 250.000€ et qu’elle parte malencontreusement en fumée suite à un incendie accidentel que vous n’avez pu anticiper. Sans assurance, vous pouvez faire une croix sur votre maison !

Aucun remboursement, aucune transmission de patrimoine à vos héritiers et vous voilà contraint de trouver un nouveau logement ! Nouveau logement qu’il vous faudra payer bien évidemment alors que vous en aviez fini de rembourser la banque ! Risqueriez-vous de vous retrouver en pareille situation ? Même raisonnement si vous choisissez de mettre en location le bien pour lequel vous êtes propriétaire. Il serait de bon ton évidemment de l’assurer pour couvrir les dommages et autres dégâts que pourraient causer les locataires à votre logement.

Couverture d’une assurance habitation

La législation impose la couverture minimum d’un certain nombre de risques. Ceux-ci sont l’incendie, la tempête, la grêle, la pression de la neige ou de la glace et les catastrophes naturelles. Libre ensuite à la compagnie d’assurance de faire « mieux » en proposant des suppléments ou compléments pour rendre le contrat plus attractif, notamment vis-à-vis de la concurrence.

C’est ainsi que la garantie « dégâts des eaux », pourtant inexplicablement non obligatoire dans le contrat-type se retrouve dans tous les contrats d’assurance habitation de chaque compagnie d’assurance. Libre à vous ensuite de compléter cette offre de base en assurant également le contenu et le vol de celui-ci. Voire même en souscrivant à une assurance familiale complémentaire.

Ou alors en ne souscrivant qu’à l’assurance contenu si vous n’êtes contractuellement pas ou plus obligé de protéger la partie « bâtiment » (l’habitation n’est plus sous crédit par exemple) ou si le « bâtiment » est assuré via une assurance globale souscrite par une copropriété (le cas des immeubles à appartement bien souvent). Les possibilités sont nombreuses et multiples. A vous d’analyser vos besoins personnels en tant que propriétaire d’un logement. Mais nous ne saurions que trop vous conseiller de protéger votre habitation en l’assurance correctement.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :