Partagez cet article :

Modification de votre contrat assurance habitation

Pour toute modification de votre contrat assurance habitation, il convient de prévenir votre assureur dans les plus brefs délais. Il faut en effet impérativement que votre contrat reflète fidèlement la réalité. Et couvre votre logement au mieux.

En cas de sinistre il serait malvenu en effet de ne pas être indemnisé suffisamment. Par exemple en raison d’un oubli, ou d’une erreur d’appréciation / encodage dans les caractéristiques relatives à votre habitation.

Intérêt de signaler toute modification apportée à votre habitation

Si vous effectuez des travaux, une transformation, une rénovation ou toute autre amélioration à votre habitation, il est nécessaire de prévenir la compagnie d’assurance chez laquelle vous avez souscrit l’assurance habitation. Imaginons par exemple que vous rénoviez votre maison. Par exemple  que vous remplaciez votre cuisine. Ou que vous ajoutiez une annexe, une véranda, un garage ou une piscine. Ou encore que vous installiez des panneaux photovoltaïques ou encore que vous achetiez un objet de valeur, etc…

modification assurance habitation

Impact sur votre contrat en cas de modification de votre contrat assurance habitation

Tous ces changements ont pour conséquence de modifier le risque que la compagnie d’assurance a consenti d’assurer. Et pour que votre habitation puisse rester valablement et totalement assuré, il est primordial de prévenir votre assureur de ces modifications. Votre contrat sera ainsi mis à jour en fonction de la nouvelle situation. Et la prime naturellement aussi. Si des améliorations sont apportées à votre logement, vous devrez par conséquent vous attendre à une majoration de la prime assurance à payer. Mais au moins en cas de sinistre, vous serez efficacement couvert. Et vous ne risquez pas d’être indemnisé que partiellement. Notamment selon une règle proportionnelle que la compagnie appliquerait.

Mise à jour de votre assurance habitation

Pour résumer il faut que les données apparaissant au sujet de votre logement dans le contrat habitation soit le parfait reflet du logement que vous voulez assurer. Si aucune modification de votre contrat assurance habitation n’est apportée, vous risquez de ne pas être suffisamment remboursé en cas d’incident dans l’habitation. Notez qu’il ne faut prévenir l’assureur que si vous deviez répondre différemment à l’une des questions posées lors de la souscription du contrat d’assurance habitation. Vérifiez dans votre contrat quelles sont les critères de tarifications retenus par votre compagnie d’assurance. Les modifications minimes (remplacement d’une hotte, rafraîchir la peinture murale, etc…) ne doivent quant à eux pas être signalé.

Règle proportionnelle en l’absence de modification de votre contrat assurance habitation

Si l’assurance habitation n’est pas conforme à la réalité et en l’occurrence dévalorisante par rapport à la situation réelle, une règle proportionnelle sera appliquée en cas d’indemnisation. Cette règle proportionnelle est une simple adaptation proportionnelle de la valeur à vous indemniser en cas de sinistre. Donc au cas où vous seriez sous-assuré. C’est-à-dire si la valeur de l’habitation déclarée par le client est inférieure à la réelle valeur de l’habitation au moment du sinistre.

Prenons un exemple chiffré ...

Vous avez fait l’acquisition d’une maison pour une valeur de 250.000€, que vous avez valablement assuré. Les années passent et vous avez entretemps effectué des rénovations en remplaçant la cuisine et en aménageant le grenier en une chambre supplémentaire. Vous avez en outre profité de l’occasion pour ajouter des panneaux photovoltaïques sur le toit. Compte tenu de ces modifications, la maison vaudrait à présent 300.000€. Soit une majoration de 20%. Imaginons à présent que vous ayez un sinistre. Une canalisation éclate. Et entraîne des infiltrations dans les murs, de l’humidité.

Des travaux de remise en état sont exigées. Notamment au niveau de certains murs et plafonds. Les frais de réparation sont estimés à 20.000€. Du fait que la maison est à présent sous-assurée, un calcul mathématique va être appliquée sur l’indemnisation qui devrait vous être accordée. Vous toucherez ainsi logiquement que 80% de la somme due étant donné que la maison est sous-évaluée de 20%. Vous ne recevrez donc que 16.000€.

Intérêt de garder à jour son assurance incendie

En résumé, veillez donc toujours à être correctement assuré ! Les conséquences en cas de sinistre peuvent en effet être catastrophiques. Entre autres pour votre portefeuille. Sachez en outre qu’il en est de même si vous avez établi la valeur de l’habitation à l’aide de la grille d’évaluation proposée par la compagnie d’assurance. Certaines rénovations n’ont généralement pas d’influence sur le contrat (remplacement du carrelage ou de la cuisine) mais d’autres auront très certainement un impact (ajout d’une pièce à vivre ou d’une annexe). Veuillez en tenir compte.

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :