Partagez cet article :

Perte totale technique

perte totale techniqueLorsque l’expert déclasse votre véhicule, on dit alors que votre véhicule est en perte totale. Il y a cependant lieu de distinguer deux types de perte totale. La perte totale technique et la perte totale économique.

Le véhicule est dit en perte totale technique si le véhicule est abîmé à un point tel que sa réparation ne se justifie plus d’un point de vue technique. Le numéro de châssis du véhicule est alors signalé de sorte qu’il ne peut plus être remis en circulation.

Cas de perte totale technique

Dans les cas suivant, on peut aisément considérer déjà qu’il s’agira d’une perte totale d’ordre technique :

  • le véhicule est disloqué en plusieurs morceaux
  • le véhicule a été détruit par le feu
  • la structure du véhicule est très fortement endommagée
  • le véhicule a séjourné un certain temps dans l’eau

La réparation du véhicule peut néanmoins se faire, mais uniquement via une procédure de réhabilitation. Procédure assez fastidieuse par ailleurs qui ne se justifie que si votre véhicule présente une réelle valeur ajoutée.

  • Suivi de la remise en état par un expert
  • Approbation du constructeur ou de son mandataire
  • Passage au contrôle technique

Si tout est alors en ordre, un formulaire de réhabilitation est délivré par l’expert qui a déclassé le véhicule.

La perte totale économique quant à elle intervient si la différence entre la valeur réelle du véhicule avant accident et la valeur de l’épave est inférieure au coût de la réparation. On dit alors que la réparation du véhicule ne se justifie plus d’un point de vue économique.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu