Partagez cet article :

Désaccord avec l’expert auto

En cas d’accident, votre véhicule doit être vu par un expert automobile. C’est généralement votre propre compagnie d’assurance qui missionne l’expert. Il peut arriver que vous soyez en désaccord avec l’expert auto ! Que vous ne partagiez pas son point de vue ou que vous contestiez le montant chiffré nécessaire à la réparation de votre véhicule.

Ou encore que vous ne soyez pas d’accord que votre voiture soit déclassée ou bien que vous estimiez trop peu élevée la somme allouée au cas où votre véhicule est considéré en perte totale.

Que pouvez-vous faire en cas de désaccord avec l'expert auto ? Quelles sont vos droits ?

désaccord avec l'expert autoLe premier réflexe consiste à prendre contact avec l’expert et lui faire part de votre mécontentement. Et naturellement à lui exposer les arguments pour lesquels vous n’êtes pas d’accord avec sa proposition.

Dans l’hypothèse où le désaccord avec l’expert auto perdure, demandez l’intervention d’un contre-expert via la protection juridique de votre contrat. Vous avez en outre le choix du contre-expert en cas de contre-expertise. Si vous n’en connaissez pas, n’hésitez pas à demander à votre garagiste habituel s’il n’en connaît pas un en qui vous pouvez avoir une totale confiance. Celui-ci viendra alors à son tour voir votre véhicule et tâchera alors de trouver un terrain d’entente avec le 1er expert. Au cas où il ne serait trouvé aucune solution qui vous convienne, un 3ème expert peut éventuellement intervenir afin de trancher le litige.

A défaut d’une protection juridique, notez que les frais de contre-expertise seront alors à votre charge. Il vous appartiendra alors de trouver par vous-même un expert. En tel cas, analysez bien s’il est opportun d’en venir à cette étape. Le gain minime que vous allez gagner sera-t-il compensé par les frais que vous coûtera un contre-expert ?

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu