Partagez cet article :

Désaccord avec l’expert suite à un sinistre habitation

Que faire en cas de désaccord avec l’expert suite à un sinistre habitation ? Lorsque des dégâts surviennent dans votre habitation, un expert immobilier est généralement mandaté par la compagnie d’assurance afin de chiffrer les dégâts et les frais de remise en état.

C’est sur base du rapport de cet expert que le montant de l’indemnisation sera calculé. Il peut cependant arriver que vous ne soyez pas d’accord avec cet expert (que vous n’avez en définitive pas choisi). Peut-être en effet jugez-vous les montants proposés insuffisants, malgré d’innombrables discussions.

désaccord assurance habitation expert

Désaccord avec l’expert suite à un sinistre habitation, comment réagir ?

En cas de désaccord manifeste et persistant, vous avez la faculté de faire appel à un contre-expert de votre choix. Celui-ci viendra à son tour constater les dommages et tâchera de chiffrer le préjudice subi. Et idéalement tentera de revoir à la hausse la somme proposée par le premier expert. L’intérêt de faire appel à un contre-expert est multiple. Tout d’abord, en y faisant appel par vous-même, vous avez la garantie qu’il défendra vos intérêts prioritairement.

L’expert mandaté directement par la compagnie d’assurance, bien qu’il ait le devoir de faire preuve d’impartialité, peut avoir tendance à faire pencher la balance légèrement en faveur de la société qui le rémunérera au final. En théorie du moins et à défaut de pouvoir le prouver, la personne lésée pourra émettre ce doute en cours durant la gestion de son dossier sinistre. L’autre intérêt est évidemment d’obtenir une indemnité plus élevée que ce que le premier expert a prévu.

Vérifiez toutefois quel est le montant qui est source de discorde. Faisant suite au désaccord avec l’expert suite à un sinistre habitation. Et mettez-le en parallèle avec le coût du contre-expert qui restera à votre charge. S’il ne s’agit que de quelques centaines d’euros, peut-être qu’il n’est en définitive pas avantageux de continuer à discuter. Car le risque que la contre-expertise vous coûte plus chère finalement n’est pas à négliger. Donc à vos calculatrices !

A qui incombe les frais de contre-expertise ?

La logique voudrait que ces les honoraires du contre-expert soient supportés par votre compagnie d’assurance. Mais cela n’est cependant pas aussi simple. Il vous faut en réalité vous référer aux conditions générales de votre contrat assurance habitation et voir ce qui est prévu en cas de contre-expertise. Parfois il sera stipulé que ces frais sont intégralement à charge du client.

Dans d’autres cas, ces frais seront jusqu’à un certain plafond pris en charge. Voire intégralement. Ou même parfois seront remboursés selon des montants plafonnés en fonction de tranche d’indemnisation finale. Si vous disposez d’une assurance protection juridique étendue, auprès d’un assureur spécialisé, veillez à vérifier si votre contrat ne prévoit pas une prise en charge, même partielle, de ce type de frais.

Comparez le prix des assurances habitation

A la recherche d'une assurance incendie au meilleur rapport qualité/prix ? Profitez gratuitement de nos comparateurs de tarifs. Trouvez rapidement la meilleure assurance habitation.

VOIR LES TARIFS

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :