Partagez cet article :

Critères de tarification pour l’assurance auto

Les critères de tarification sont les multiples facteurs qui vont influer sur le prix de l’assurance auto et en déterminer son coût. Il est évident que l’on est pas tous égaux quand il est question de payer une assurance auto. Un jeune conducteur venant tout juste d’obtenir son permis de conduire ne paiera bien évidemment pas le même prix qu’un père de famille quarantenaire n’ayant jamais occasionné aucun accident.

critères de tarification auto

Les assureurs se servent d’une grande diversité de critères pour affiner le prix d’une assurance et la faire correspondre du mieux possible au profil de l’assuré. Vous payez ainsi le juste prix en fonction de votre profil de client, de vos habitudes kilométriques, de vos antécédents, de vos habitudes et des restrictions que vous êtes prêt à assumer. Voyons plus en détail ces critères.

crtières de segmentation auto

Critères de tarification liés à la personne

  • Âge du conducteur. Un coefficient est appliqué selon la tranche d’âge dans laquelle vous vous trouvez. A titre d’exemple, la tranche 18 à 24 ans est la plus chère.
  • Lieu de résidence. Certaines régions sont plus risquées que d’autres. Et fort logiquement la prime y sera plus élevée. Une personne habitant à la campagne paiera moins cher qu’une autre habitant en plein centre-ville.
  • Situation familiale. Une personne accompagnée ou ayant des enfants se verra proposer une prime moins élevée qu’une personne isolée ou célibataire. Bien que cela ne soit pas une vérité absolue, on estime en effet qu’une personne qui partage sa vie sera plus prudente sur les routes.
  • Profession. Un employé ou un fonctionnaire bénéficiera d’une prime moins élevée car l’on considère qu’il est moins susceptible d’être sur la route qu’un ouvrier, un indépendant ou une personne sans emploi.
  • Assujettissement à la TVA. Si vous pouvez récupérer une partie de la TVA, la prime sera réduite étant donné que l’assureur n’aura pas à vous verser ce même montant en cas de sinistre.

Critères de tarification liés à la conduite du conducteur

  • Date d’obtention du permis de conduire. Au plus vous avez votre permis depuis longtemps, au moins élevée sera la prime. Ce critère est toutefois davantage est élément de vérification, en combinaison avec l’âge et les éventuels antécédents de sinistre renseignés lors de la souscription.
  • Conduite occasionnelle par d’autres conducteurs. Si les autres conducteurs ont un profil s’éloignant de celui du conducteur habituel, une surprime sera attribuée. C’est généralement le cas si des enfants utilisent également et sporadiquement le véhicule assuré.
  • L’expérience de conduite. En justifiant ses antécédents de sinistre et en fournissant l’attestation de sinistralité remise par vos anciens assureurs. L’absence d’accident envoie un signal positif et inversement.
  • Le passé sinistre. Outre les éventuels accidents, il y aura lieu de déclarer les circonstances des éventuels sinistres antérieurs (ivresse ou état analogue, sinistres volontaires, conduite sans permis, condamnations, retrait de permis, etc…).
  • Suivi d’un stage de conduite. Avoir suivi un stage complémentaire de conduite défensive ou de maîtrise automobile envoie un signal positif et peut vous donner droit à une ristourne.

Critères de segmentation liés au véhicule

  • Marque et modèle du véhicule. Certaines marques et modèle sont plus facilement acceptées comme risque. Tandis que d’autres modèles sont parfois refusés car trop puissants, catégorisés sportif ou plus fréquemment volés par exemple.
  • Type de véhicule. Une familiale ou une citadine sera moins chère à assurer qu’une camionnette, un cabriolet ou une sportive.
  • Puissance. C’est principalement ce critère qui fait varier le prix d’une assurance auto en fonction d’un profil prédéterminé. Au plus le véhicule est puissant, au plus le prix sera élevé. Ce sont les véhicules les plus puissants qui sont le plus souvent impliqués dans un accident. Les réparations coûtent généralement plus chères aussi pour ces véhicules.
  • Carburant. Un moteur diesel est destiné à parcourir davantage de kilomètre qu’une essence. Une légère surprime sera alors appliquée.
  • Âge du véhicule. On prend davantage soin d’un véhicule neuf que d’un véhicule d’occasion. La prime pour un véhicule neuf sera donc plus élevée, notamment en omnium.
  • Certaines caractéristiques propres au véhicule peuvent donner droit à des réductions. C’est le cas si le véhicule est équipé de système d’aide à la conduite ou d’équipement de sécurité. Certains assureurs accordent des ristournes également si votre véhicule est écologique (électrique, hybride ou émettant peu de CO2).

Eléments de tarification liés à l’usage du véhicule

  • Usage du véhicule. La prime sera moins élevée si vous n’utilisez le véhicule qu’à titre privé, plutôt qu’à titre professionnel. Elle sera encore moins élevée si vous précisez ne pas l’employer pour vos trajets maison-travail.
  • Usage de moyen de locomotion alternatifs. Si vous apportez la preuve que vous êtes navetteur, que vous utilisez les transports en commun ou un vélo, vous pouvez prétendre à une réduction sur votre assurance auto.
  • Réduction en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Au moins vous parcourrez de kilomètre avec votre voiture assurée, au moins vous devez payer cher votre assurance. Logique puisque la probabilité d’être impliqué dans un accident est alors moins élevée. Certains assureurs fixent un forfait (moins de 10.000 km par an p.ex.) tandis que la compagnie Corona Direct travaille à l’unité. Vous déterminez un nombre de kilomètres annuels et vous payez exactement la prime correspondante. Un ajustement est effectué chaque année, avec un correctif si vous avez roulé plus ou moins que l’estimation de base.
  • Présence d’un garage. Les probabilités qu’un véhicule mis à l’abri dans un garage soit impliqué dans un accident ou volé sont moins importantes.

Réductions accordées au client

promotion assurance auto

Les assureurs rivalisent d’ingéniosité pour attirer les clients ou les fidéliser. Le fait d’être client auprès du même assureur depuis plusieurs années donne ainsi droit à des avantages. Par exemple : garantie de non-résiliation, octroi de joker, un bonus/malus maintenu au plus bas degré, etc…

Posséder plusieurs contrats peut également s’avérer récompensant. Avec notamment une réduction si plusieurs véhicules assurés sous le même toit, si un contrat moto est assuré conjointement à la voiture, si les parents sont assurés auprès du même assureur, etc…

Et puis il y a toutes les réductions éphémères et temporaires que les assureurs mettent en avant pour appâter les (bons) clients chez eux. Il s’agit de réductions valables que lors de la 1ère année de contrat et qui s’assimilent à des offres de bienvenue (ristournes, mois gratuits d’assurance, garantie offerte, parrainage, etc…).

Comparatif des prix pour une assurance auto

A la recherche d'une assurance auto au meilleur rapport qualité/prix ? Profitez gratuitement de nos comparateurs de tarifs. Trouvez rapidement la meilleure assurance auto selon votre profil de client.

VOIR LES TARIFS

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu