Partagez cet article :

Prévenir son assureur en cas de reprogrammation du moteur de sa voiture ?

La reprogrammation du moteur d’une voiture permet de gonfler sa cylindrée. Cela permet par conséquent d’augmenter la puissance du moteur de votre voiture de quelques 10aines de chevaux fiscaux. Si le procédé est maîtrisé, le moteur et votre voiture ne s’en porteront pas plus mal. 

Bien souvent en effet cela permet au moteur une conduite plus fluide et une baisse de sa consommation. Dans tous les cas, ne faîtes jamais appel qu’à des sociétés spécialisées dans la reprogrammation logicielle d’un moteur automobile. Procédé que l’on appelle plus habituellement dans le jargon automobile du chiptuning.

Conséquence sur votre assurance auto

reprogrammation moteurBooster son moteur n’est pas une pratique illégale. Mais il convient toutefois de prévenir votre assureur auto. Lorsque vous souscrivez à une assurance auto, le prix est calculé entre autres éléments sur base de la puissance du véhicule. Il est en effet communément admis qu’au plus un véhicule est puissant, au plus il risque de rouler vite. 

Et au plus le risque d’avoir un accident est alors important. Autrement dit, cela signifie qu’au plus votre véhicule est puissant au plus vous devrez payer cher pour assurer votre voiture. Si vous veniez à booster votre voiture, le risque à assurer pour votre assurance serait donc logiquement plus élevé. 

Et il faut donc que le véhicule assuré dans votre assurance auto soit le parfait reflet de la voiture que vous conduisez. D’où l’importance de prévenir votre assurance. Et ne pas lui mentir. Ne seriez-vous pas vous-même mécontent si vous veniez à apprendre que vous avez acheté autre chose que ce que vous espériez initialement ?

Risque d’une reprogrammation du moteur de sa voiture

Les risques bien que minimes peuvent notamment se situer au niveau de la garantie constructeur que vous pourriez perdre. Si la reprogrammation du moteur est découverte, le constructeur automobile pourrait profiter de l’occasion pour refuser d’intervenir en cas de problème couvert par la garantie. En prétextant par exemple que le souci est la conséquence de cette reprogrammation logicielle. Bien que conséquence très peu probable, comment allez-vous aller à encontre de cette argumentation en tant que petit particulier face à ce géant automobile ?

L’autre risque serait un refus d’intervention de la part de votre assurance auto en cas d’accident. Si vous êtes reconnu en droit, aucune inquiétude à avoir. L’incident n’est pas de votre faute, vous seriez logiquement indemnisé. En revanche si c’est de votre faute et si le boost de votre moteur est décelé par l’expert automobile, votre assureur pourrait rétorquer qu’il y a omission à la souscription du contrait. Et refuser alors d’intervenir. En réalité, il appartiendrait à votre assureur de prouver que la reprogrammation du moteur de votre véhicule est directement à l’origine de l’accident. Ce qui s’avérera très compliqué à prouver en définitive.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu