Partagez cet article :

Garantie VOL dans une assurance habitation

La garantie VOL dans une assurance habitation est facultative. Donc libre à vous d’y souscrire, ou non, en complément des garanties de base couvertes pour votre contenu (incendie, tempête, catastrophes naturelles, dégâts des eaux, bris de vitre, RC immeuble) que vous aurez préalablement assuré. Et de payer le prix relatif à l’ajout de cette option dans votre contrat d’assurance.

Cas couverts par la garantie VOL

Le contenu de l’habitation est assuré contre le vol. Mais aussi contre les dégâts et autres dommages résultant dudit vol ou d’une tentative de vol.

Conditions d’intervention de la garantie « vol »

Les conditions d’intervention diffèrent d’un assureur à l’autre. Il convient par conséquent de se référer aux conditions générales du contrat pour en prendre connaissance. Car toutes les formes de vol ne sont pas systématiquement prises en charge. Il faut par exemple qu’il y ait vol consécutivement à une effraction constatée dans l’habitation (ou escalade). Ou faisant suite à de la violence envers l’habitant. Ou parce que le malfrat a fait usage de fausses clés, de clés volées ou perdues.

garantie vol assurance habitation

Si le voleur s’est introduit en cachette ou s’est laissé enfermer dans l’habitation. Une restriction quant au taux d’occupation de l’habitation figure très souvent aussi dans le contrat assurance. L’habitation ne peut ainsi être laissée inoccupée plus de 90 nuits consécutives durant l’année civile. Si c’est le cas, l’assurance garantie vol ne peut intervenir.

Extensions de garanties

Plusieurs extensions de garanties sont généralement accordées aux côtés de la garantie vol d’une assurance habitation. Il peut par exemple s’agit des frais de remplacement de serrure au cas où les clés auraient été volées. Ou des frais nécessaires pour sécuriser les lieux suite à une (tentative d’) effraction. Ces deux mesures visant à prévenir des pertes plus conséquentes au cas où les voleurs venaient à (re)visiter l’habitation.

Les biens temporairement déplacés (lors d’un voyage ou de vacances par exemple) peuvent également être assurés. Dans de plus rares cas, le contenu entreposé dans l’un de vos véhicules personnels peut aussi être assuré. Toujours moyennant conditions et éventuelles limitations.

Limites d’intervention dans la garantie vol

Une assurance garantie vol de contenu peut être souscrite soit en valeur totale (100%), soit en valeur partielle (25% ou 50% par exemple). Dans ces deux cas, la valeur du contenu doit être correctement évaluée. A défaut, une règle proportionnelle sera appliquée. Le risque étant donc de ne pas être suffisamment indemnisé en cas de sinistre.

C’est ainsi qu’on a vu naître des assurances dites « au premier risque ». Ce procédé permet de couvrir le contenu jusqu’à un certain montant, sans qu’il y ait risque d’application de la règle proportionnelle. Libre à vous de définir les montants que vous souhaitez couvrir en tenant compte des particularités du contenu potentiellement volable dans votre habitation. Sachant que les voleurs sont rarement intéressés par des meubles à gros volume (canapé, armoires, etc…), même s’ils valent énormément d’argent. Dès lors pourquoi faudrait-il les assurer ? Du moins en vol.

Autant en effet se limiter à assurer un montant qui correspondrait à ce qu’un voleur pourrait obtenir en visant votre habitation. Sachant que là aussi le voleur ne pourra pas tout emporter et se limitera bien souvent à certains objets typiquement convoités lors d’un cambriolage. C’est ainsi d’ailleurs qu’il est généralement possible de prévoir des seuils d’intervention plus élevés pour certains biens spécifiques (bijoux, valeurs, collections, objets d’art, etc…).

vol habitation

Mesures de précaution

Mieux vaut se protéger le mieux possible afin d’éviter d’être volé. Car même si l’on est valablement assuré, il ne faut pas négliger les conséquences psychologiques et les traumatismes qu’un cambriolage peut causer sur une personne (difficulté à trouver le sommeil, sentiment d’insécurité et autres formes de phobies). Et par ailleurs, au mieux est sécurisé votre habitation, au moins votre assurance coûtera chère. C’est ainsi que l’installation d’une alarme est préconisée et donne généralement droit à une réduction de tarif sur le coût total de votre assurance incendie.

Veillez à fermer les accès à votre propriété (clôture, portique d’entrée, soupirail, grillage, etc…). A munir les points d’entrée de matériaux anti-intrusion (porte blindée par exemple ou autres dispositifs de verrouillage que vous jugeriez utile). En cas d’absence, pensez à faire relever votre boîte aux lettres fréquemment, à communiquer vos dates d’absence prolongée à la police afin que votre adresse soit incluse dans les tours de ronde ou à installer un dispositif d’indication de présence (lumière qui s’allume à la tombée du soleil), etc…

Pensez enfin à faire un relevé de vos biens (dont photos) et équipement, et veillez à garder les factures qui s’y rapportent, même après la fin de la période de garantie.

Mesures de prévention

Un assuré doit prendre toutes les mesures de précaution nécessaires afin d’éviter qu’un vol ne se produise. On classifie habituellement ces mesures en 2 catégories. Les précautions dites de « bon père de famille » et celles qui sont imposées par le contrat d’assurance habitation. Parmi ces diverses mesures, on peut ainsi retrouver les obligations suivantes :

  • Munir les portes et autres accès du bâtiment (caves, garage, pièces annexes, …) de serrures à cylindre
  • Fermer les portes et fenêtres durant votre absence
  • Veiller au bon entretien et à la solidité des accès de l’habitation (portes et fenêtres)
  • Enclencher l’alarme si vous en disposez d’une. Et certainement si vous avez obtenu une ristourne grâce à la présence d’une alarme

Exclusions fréquentes

Outre un non-respect des obligations de l’assuré et que l’assureur vous imposerait contractuellement, plusieurs autres motifs de refus d’intervention peuvent être précisés dans les conditions générales de votre contrat d’assurance habitation. Il convient de s’y référer pour en obtenir la liste. Voici quelques-unes des exclusions les plus fréquentes :

  • Vol du véhicule (une assurance auto omnium peut être souscrite)
  • Cambriolage dans des annexes non-contigües au bâtiment principal (étable, abris de jardin, etc…)
  • Vol de vos animaux
  • Vol perpétré avec la participation d’un membre de la famille
  • Abus de confiance menant à un vol

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :