Partagez cet article :

Voiture de remplacement en cas d’accident

voiture de remplacementQuand avez-vous droit à une voiture de remplacement ? Un accident, que vous soyez déclaré en droit ou en tort, peut avoir des conséquences désastreuses sur votre gestion du quotidien. Notamment en terme de mobilité. Vous devez par exemple quotidiennement vous rendre au travail. Ou bien déposer les enfants à l’école. Et sans véhicule, vous vous trouvez bloqué ou tout au moins dans l’embarras !

En cas d’accident, pouvez-vous réclamer une voiture de remplacement ?

En fait, tout dépendra des circonstances ! Êtiez-vous en droit dans l’accident ? Ou en tort ? Le tiers avec lequel vous avez eu l’accident a-t-il été identifié ? Ou étiez-vous seul impliqué dans l’accident ?

Véhicule de remplacement en cas d'accident en droit

Si vous êtes en droit dans l’accident, vous avez le droit de réclamer à ce que vos frais en terme de mobilité alternative soit couvert. Vous devez vous déplacer à présent en transports en commun, vos frais vous seront intégralement remboursés. Vous louez une voiture de remplacement, les frais qui s’y rapportent vous seront également remboursés. 

Notez cependant que les frais concernant un véhicule de courtoisie ne vous seront alors remboursés qu’à concurrence de 90% de la facture. Evidemment pour un véhicule de même catégorie et taille. 10% resteront donc à votre charge. Car pendant la durée d’octroi du véhicule de remplacement vous ne devrez pas supporter les inconvénients liés au fait d’être propriétaire du véhicule. Entre autres les intérêt à la banque si crédit auto, les frais d’entretien, le coût d’une assurance, l’usure du véhicule, …

Vérifiez en outre que vous ne bénéficiez pas d’une option véhicule de remplacement dans votre contrat. Ou d’un service d’assistance distinct dans votre contrat qui prévoit (pendant une durée certes limité mais peut-être suffisante) le prêt d’un véhicule de courtoisie. En tel cas et pendant cette durée, les frais seront alors remboursés à 100%. Et non pas seulement à 90%.

Voiture de remplacement en cas d'accident en tort, ou si vous êtes seul en cause

Au cas où vous êtes en tort dans l’accident, vous ne pourrez exiger de voiture de remplacement. A moins que vous n’ayez souscrit à une option complémentaire dans votre contrat pour bénéficier d’un véhicule de remplacement. Pendant une durée limitée, prévue explicitement dans le contrat souscrit.

Autre possibilité, vous bénéficiez d’une assurance omnium complète, vous faîtes réparer votre véhicule auprès d’un garage conventionné par la compagnie d’assurance. Et en tel très souvent, vous pouvez bénéficier d’un véhicule de remplacement fourni par le garage. Sans autre frais supplémentaire.

Dernière possibilité et non des moindres, demander gentiment au garage auquel vous avez confié votre véhicule pour réparation de vous prêter gracieusement un véhicule de courtoisie ! S’il refuse, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un autre garage qui aura peut-être la fibre commerciale plus développée ! Le garage qui refuse perdra une réparation qui lui rapporte du chiffre d’affaire et plus grave encore, peut-être un client sur le long terme.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu