Partagez cet article :

Pay How You Drive

La formule « Pay How You Drive » signifie littéralement « payez comment vous roulez ». Autrement dit, si vous roulez bien et si vous n’êtes pas à l’origine de fréquents accidents de la route, vous paierez une prime en conséquence. Avec à la clef une réduction de plusieurs pourcents.

Et si au contraire, il s’avère que vous roulez pas convenablement et que vous causez des accidents, votre prime sera tout naturellement plus élevée. Vous payez par conséquent une prime qui est conforme à votre manière de conduire.

Fonctionnement de la formule Pay How You Drive

Afin de savoir si vous êtes plutôt un bon conducteur ou un « conducteur dangereux », un boîtier électronique Pay How You Drive est installé dans votre voiture. Cette boîte enregistrera plusieurs informations relatives à vos habitudes de conduite. Entre autres renseignements, il sera enregistré le temps passé au volant de votre véhicule et le nombre de kilomètres parcourus. Plus intéressant encore, certaines informations concernant votre manière de conduire seront analysées :

  • Freinage. Freinez-vous calmement ou brusquement ?
  • Accélération. Avez-vous tendance à avoir le pied lourd ?
  • Virages. Les prenez-vous à allure modérée et calmement ?

Ces informations réunies et recoupées entre elles sur un laps de temps décent permettront de savoir si vous avez une conduite prévenante. Ou plutôt sportive. Si vous êtes calme ou nerveux au volant de votre voiture. Et ainsi de vous proposer une prime d’assurance vous correspondant. Ou d’adapter votre prime existante.

Avantages de l’installation d’un boîtier électronique

Cette formule est surtout intéressante pour les personnes qui paient des primes élevées. Cela signifie généralement qu’ils ont un profil inadéquat selon les exigences imposées par les compagnies d’assurance. C’est généralement le cas des jeunes conducteurs. Ils n’ont pas d’antécédents à présenter et ils n’ont pas d’expérience de conduite.

Pay How You Drive

Généralement ces conducteurs ne sont pas les bienvenus auprès des sociétés d’assurance. Ou alors à des prix très dissuasifs. Néanmoins ce n’est pas parce que l’on est jeune qu’automatiquement on est un mauvais conducteur. Certains sont en effet très précautionneux. Et roulent de manière très sécurisante. Et font ainsi démentir les statistiques qui vont en défaveur des jeunes conducteurs la plupart du temps.

Pay How You Drive, pour qui ?

Plus globalement, ce type de dispositif Pay How You Drive s’adresse à toutes personnes ayant à payer une prime excessive par rapport aux moyennes du marché et qui est en inadéquation avec sa façon de rouler. Les bons profils, qui peuvent apporter la preuve de plusieurs années sans accident, n’ont donc que peu d’intérêt à recourir à un tel procédé. Une attestation de sinistre vierge suffira amplement. Les fous de la route (même s’ils ne sont jamais impliqués dans un accident) ne feront pas non plus appel à cette technologie qui aime les conduites tranquilles et linéaires.

Ces dernières personnes pourraient naturellement faire l’effort quelque temps de rouler moins nerveusement mais comme chacun le sait, la naturel revient très vite au galop. Et même si c’est un bon incitant que pour devenir un conducteur plus posé, inutile de vous prêter au jeu inutilement. Au risque de voir sa prime augmenter plus que de raison. Car même si ce système est prévu pour pouvoir faire baisser le montant de la prime assurance auto, s’il s’avérait que votre conduite est jugée dangereuse, votre prime pourrait être revue à la hausse. Ou votre contrat être résilié.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu