Partagez cet article :

Choisir une assurance habitation

Efficacement choisir une assurance habitation pour son habitation passe avant tout par une minutieuse et correcte analyse de vos besoins. Analysez tout d’abord les documents relatifs au logement que vous occupez. Si vous êtes locataire, vérifiez ce que prévoit le contrat de bail. Si vous êtes propriétaire de l’habitation et que celle-ci est financé par un crédit, référez-vous au contrat de crédit signé avec votre banque. Ou à l’organisme de prêt.

Si vous habitez un immeuble à appartement, renseignez-vous également auprès de votre syndic si une police assurance globale n’a pas été souscrite en commun pour les divers propriétaires de l’immeuble. Ces différents papiers vous permettront généralement de savoir si vous êtes contractuellement obligé de souscrire, ou non, à une assurance habitation.

Choisir une assurance habitation selon votre situation

Assurance habitation si vous êtes locataire

choisir une assurance habitation

Si vous êtes locataire, votre contrat de bail prévoit normalement l’obligation de couvrir au minimum votre responsabilité locative pour le bien que vous avez pris en location. Il se pourrait que le propriétaire ait toutefois inclus un abandon de recours dans sa propre assurance habitation. Auquel cas le locataire n’aura aucune obligation à encore souscrire une assurance incendie à son nom.

Dans tous les cas, songez à choisir une assurance habitation et à assurer également le contenu de votre logement. Peu importe que le propriétaire vous oblige ou non à souscrire une assurance habitation pour votre responsabilité locative. Le propriétaire pense en effet avant tout à ses propres intérêts. Et donc à protéger l’immeuble qu’il a consenti à vous prêter. Le contenu que vous y avez entreposé ne l’importe guère et il vous appartient donc exclusivement, en votre âme et conscience, de décider s’il est opportun de l’assurer ou non.

Assurance habitation si vous êtes propriétaire occupant

Votre habitation est peut-être encore sous crédit et auquel cas, l’organisme de prêt aura exigé que vous souscriviez à une assurance propriétaire pour votre logement. Si vous n’avez plus de prêt sur la maison, vous n’avez aucune obligation de choisir une assurance habitation et d’y souscrire. Mais c’est évidemment plus sage de le faire ! Imaginez que le logement soit ravagé par les flammes et qu’il soit totalement sinistré au point qu’il faille le démolir. Vous perdrez purement et simplement le prix de votre habitation. Et donc tout votre investissement / épargne !

Réfléchissez donc à deux fois si vous choisissez de ne pas prendre une assurance habitation ! Et mesurez bien tous les risques que cela peut entraîner. Et si c’est une question de budget, privilégiez l’assurance « bâtiment » au « contenu ». Certes, les pertes sont plus fréquentes au niveau du contenu mais les coûts engendrés en cas de grande catastrophe sont bien plus importants en terme de bâtiment / réparation / reconstruction / remplacement que ce qu’il pourrait être pour le contenu et vos effets personnels. Si vous êtes copropriétaire ou nu-propriétaire/usufruitier, le principe est le même.

A savoir préserver votre patrimoine ! Pensez à souscrire une assurance globale avec les autres co-propriétaires (ou le syndic s’il en existe un) pour la partie bâtiment. Libre à vous de partager les coûts selon votre convenance. Le contenu ne devant pour sa part être assuré que par les occupants effectifs de l’habitation.

Assurance habitation si vous êtes propriétaire non occupant

Même principe aussi si le logement est couvert par un crédit. Si tel est le cas, vous serez contractuellement obligé de prendre une assurance habitation pour couvrir le bâtiment. S’il n’y a plus de crédit, aucune obligation. Mais il serait plus sage de le faire. Surtout si le bien est mis en location ! Vous n’êtes en effet pas occupant et vous ne pouvez mesurer l’état de santé du bâtiment, en prendre soin et anticiper les éventuels problèmes. Et vous ne voyez pas ce que font vos locataires !

Donc autant éviter le pire et protéger votre bien. Vous n’assurerez que le bâtiment évidemment. Et vous laisserez le soin au locataire d’assurer le contenu qu’il a choisi d’entreposer dans votre logement. Vous veillerez à exiger de la part du locataire qu’il souscrive à son nom propre une assurance couvrant sa responsabilité locative. Vous inclurez cette exigence dans le contrat de bail. Et exigerez de voir une preuve de ce contrat lors de la signature du bail. Et vous pousserez le vice jusqu’à réclamer chaque année à votre locataire une preuve du renouvellement de son assurance locataire.

Vous pouvez choisir d’inclure éventuellement dans votre propre assurance propriétaire un abandon de recours en faveur du locataire. Cela peut être une bonne idée pour minimiser les risques. Et ainsi avoir une emprise totale sur la protection de votre patrimoine. Signifiez-le le cas échéant au locataire et demandez-lui une participation financière pour cet ajout à votre contrat.

Quelle assurance habitation choisir ?

Maintenant que vous savez comment choisir une assurance habitation, il n’y a plus qu’à faire le bon choix des garanties et de la compagnie d’assurance. Sachant que des garanties minimales ont été imposées par la loi dans chaque contrat d’assurance habitation, que les compagnies doivent s’y conformer et que toutes font mieux même en terme de couverture, vous n’aurez presque plus qu’à vous soucier du prix.

Presque car ça aurait été trop simple autrement … Jetez un attentif coup d’œil au contrat. Et aux conditions générales en prêtant une attention particulière aux garanties proposées et aux exclusions prévues. Quelques simulations de prime et une rapide analyse du contrat devrait suffire pour finaliser votre choix.

Comparez le prix des assurances habitation

A la recherche d'une assurance incendie au meilleur rapport qualité/prix ? Profitez gratuitement de nos comparateurs de tarifs. Trouvez rapidement la meilleure assurance habitation.

VOIR LES TARIFS

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :