Partagez cet article :

Dégâts de fouine à votre moteur, par quelle assurance est-ce couvert ?

Ces fameux dégâts de fouine … A l’approche du printemps, les rongeurs sont de sortie. Et certaines espèces aiment tout particulièrement certains composants situés sous le capot de nos véhicules. Ce sont généralement les fouines et dans une moindre mesure les martres qui sont à l’origine de ce genre de dégâts. Retour du beau temps, période de reproduction, guerre de pouvoir entre mâles souhaitant marquer leur territoire vis-à-vis de mâles concurrents, odeur alléchante de certains matériaux, …

Tout concorde pour que nos véhicules se fassent attaquer par ces rongeurs. Les dégâts ne sont généralement que peu conséquents. Il s’agit le plus souvent de l’isolation de certains éléments de moteur qui a été détruite ou de divers câbles ou circuits électriques qui ont été rongés. Néanmoins le coût des réparations peut très rapidement se chiffrer à plusieurs centaines d’euros. Ces dégâts de fouine sont-ils dès lors pris en charge par votre contrat d’assurance auto ?

Intervention de l’ en cas de dégâts de fouine

Si vous espérez une intervention dans les frais de réparation suite à des dégâts causés par une fouine ou tout autre rongeur, il faudra dans tous les cas avoir souscrit à une assurance omnium pour votre véhicule. Reste à savoir si une omnium partielle est suffisante. Ou s’il faut obligatoirement avoir souscrit à une assurance omnium complète

dégâts de fouine et assurance auto

assurance auto

et dégâts de fouine

Dans l’omnium partielle il est inclus une option « dégâts de la nature ». En complément ou au sein de cette même option, on retrouve une garantie d’assurance liée aux dégâts causés par les animaux. Celle-ci se traduit bien souvent par la dénomination « heurt d’animal ». Comme son nom l’indique elle intervient par conséquent en cas de choc avec un animal. Une fouine qui a rongé des câbles ne peut donc être assimilé à un choc d’animal. Et bien souvent les compagnies d’assurances refusent leur intervention en faisant prévaloir cette particularité du contrat.

Des extensions ou dérogations sont possibles toutefois. Et il convient alors de vous reporter aux conditions générales de votre contrat d’assurance pour en avoir le cœur net ! Tandis que ce genre de dégâts n’était jusqu’à il y a peu jamais pris en charge par l’omnium partielle, de plus en plus de compagnie d’assurance l’intègre à présent aux prestations de la petite assurance omnium.

Concurrence oblige, cette tendance tend à se généraliser chez les assureurs. Pensez à vérifier cet aspect de votre contrat avant d’y souscrire. Notamment si vous habitiez dans une zone où ces petits rongeurs sont abondants. Et ce n’est plus que dans les Ardennes que vous les retrouvez, ces animaux ayant au fil du temps trouvé le moyen de s’adapter à des conditions moins favorables en colonisant certaines régions plus urbanisées.

et dégâts de fouine

Si ce type de dégâts causés par une fouine n’est pas pris en charge par l’omnium partielle, il faudra recourir à l’omnium complète. Pas de souci cela sera pris en charge si vous bénéficiez d’une telle assurance. Mais gare aux spécificités du contrat ! Et plus particulièrement à l’éventuelle franchise ! Vérifiez en effet à quel type de franchise vous êtes contractuellement lié. Est-ce une franchise fixe ? Une franchise anglaise ? Et à combien s’élève-t-elle ? Dans le cas d’une franchise anglaise, si celle-ci est élevée et vu que les réparations en cas de dégâts causés par une fouine ne sont pas fort élevés généralement il y a un risque que les frais de réparations ne vous soient pas remboursés…

Si tel est le cas et si vous êtes bon client, peut-être pouvez-vous demander une intervention commerciale dans les frais encourus à votre compagnie d’assurance … Songez par conséquent à lire attentivement votre contrat, notamment lors de la souscription de l’assurance.

Intervention de l’assurance dans les frais d’installation d’un répulsif anti-rongeur

Il existe plusieurs méthodes pour tenir éloigné les rongeurs de votre véhicule et s’éviter des dégâts de fouine. Ou du moins pour essayer. Les systèmes les plus fréquents sont ceux à ultrason qui produits à haute fréquence permettent de tenir à distance ces animaux. L’efficacité de ces dispositifs, de même que d’autres procédés plus naturels (menthe, javel, certaines huiles essentielles, etc…) est toutefois relative. C’est pour cette raison que les assureurs n’interviennent généralement pas dans ces frais.

Et certainement pas si vous n’avez pas souscrit à la formule omnium vous permettant une intervention de la part de l’assurance. Toutefois si vous êtes bon client et si vous connaissez ce type de souci à répétition, peut-être votre assureur préférera « investir » dans un tel dispositif. En espérant que cela fasse effet et qu’ainsi cela réduira ses possibles intervention en votre faveur en raison de telles circonstances ? Dans tous les cas, il ne vous en coûtera rien de demander …

Cela pourrait également vous intéresser :

Partagez cet article :