Partagez cet article :

Accident avec un animal

heurt avec un animalUn accident avec un animal n’est pas un incident si anodin et peut causer de sérieux dégâts à un véhicule. Ce type d’accident est généralement couvert par le biais de votre assurance omnium (partielle au minimum). Via l’option “nature“. Il est parfois nécessaire de se reporter aux conditions générales de votre assurance omnium pour savoir quels genres de dégâts avec un animal sont pris en charge. Un heurt avec un animal induit par exemple l’obligation qu’il y ait un choc avec cet animal

Être surpris par un animal sortant d’une zone boisée, dévier de sa trajectoire et heurter un obstacle fixe ne pourra donc être couvert par le biais de cette option puisqu’il n’y a pas eu de contact entre l’animal et le véhicule. De la même manière, des câbles rongés par une fouine ne sera pas non plus couvert, pour les mêmes raisons. 

Vérifiez également quelle sorte d’animal est pris en charge en cas d’éventuel accident. S’agit-il exclusivement de gibier ? Ou plus largement de tout animal sauvage ? Les collisions avec un animal domestique sont-ils pris en charge également ? Il est donc très important de vous référer aux conditions du contrat pour vérifier précisément ce qui est couvert. Et quelles sont les éventuelles exclusions.

Que faire en cas d'accident avec un animal ?

Au cas où vous avez un accident avec un animal, contactez aussitôt votre compagnie d’assurance afin de savoir quelles sont les démarches qui vous incombent. Devez-vous par exemple nécessairement aller porter plainte auprès de la police ? Dans tous les cas, veillez à récolter un maximum de preuve pour attester de la véracité de l’accident. 

Dans la mesure du possible, prendre des photos de l’animal constitue un très bon réflexe. Si des témoins ont assisté à la scène, pensez à noter leurs coordonnées. Deux situations peuvent se présenter généralement : accident avec un animal domestique et accident avec un animal sauvage.

Collision avec un animal domestique

Si c’est un animal domestique qui est impliqué dans l’accident, cela signifie que cet animal a un propriétaire. Et qu’il faut pouvoir l’identifier pour exercer un recours à son encontre. En effet, normalement le responsable de l’animal doit faire en sorte que l’animal soit enclavé dans un enclos et tenu en laisse. C’est le cas des chiens mais aussi des moutons, chevaux, vaches et autre animal de ferme. Les chats sont aussi sont considérés comme animaux domestiques malgré quelques discussions évasives sur le sujet. Entre autres en raison du fait qu’ils puissent errer en toute liberté hors de l’enceinte d’une habitation. 

Donc si le propriétaire de l’animal peut être identifié (via une puce électronique par exemple), une demande de remboursement pour les dégâts causés pourra lui être adressée. Une assurance peut éventuellement le couvrir, au moins partiellement. Une assurance familiale par exemple, une assurance RC cheval pour un cavalier, etc… Si le propriétaire ne peut être identifié (chat sauvage par exemple et donc non pucé) ou si l’animal a pu fuir, seule votre assurance omnium pourra intervenir pour couvrir les dégâts à votre véhicule.

Heurt avec un animal sauvage

accident avec un animalSi l’animal est sauvage (biche, cerf, sanglier, oiseau, etc…) ou pas sous la surveillance d’un être humain, aucun recours ne sera possible et vous devrez nécessairement avoir souscrit à une assurance omnium sur votre véhicule pour obtenir une indemnisation. 

Il existe toutefois une infime chance d’être indemnisé si vous parvenez à prouver que la présence du gibier est la cause unique d’un chasseur. Celui-ci a en effet l’obligation quand il traque un animal de prendre toutes les précautions possibles pour éviter que l’animal ne se dirige vers une route. Ou tout autre endroit fréquenté par du monde. Bonne chance pour le prouver ! Mais si néanmoins vous y arriviez, ce serait la RC Chasse du chasseur qui interviendrait.

En cas de dommages corporels

Si vous êtes blessés, le raisonnement sera identique. Si un responsable de l’animal peut être identifié, les frais lui seront réclamés. Eventuellement par le biais de son assurance. S’il n’y a pas de propriétaire de l’animal qui puisse être trouvé, vous devrez avoir souscrit à une assurance conducteur qui couvre les dommages corporels que vous pourriez subir à l’occasion d’un accident. 

A défaut d’une telle assurance, les frais seront malheureusement à votre charge. Vous pouvez cependant en dernier recours tenter d’introduire un dossier auprès du Fonds Commun de Garantie Belge pour une possible intervention de leur part. Et pour autant que plusieurs conditions soient remplies. Sans garantie aucune donc mais cela ne coûte rien d’essayer.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu