Partagez cet article :

Quand choisir une assurance omnium pour sa voiture ?

Faut-il choisir une assurance omnium ? Est-ce une sage décision ou est-il préférable de ne souscrire qu’à la RC auto simple ? Pour rappel, la RC auto n’intervient que pour les dégâts causés à un tiers au cas où vous êtes en faute dans l’accident. 

Vous grillez la priorité de droite au tiers, votre RC Auto l’indemnisera. Vous reculez sur un tiers en stationnement, les dégâts au tiers seront remboursés par votre RC Auto. Si vous renversez un piéton, ce dernier sera dédommagé par la RC Auto. Et ainsi de suite. En revanche, si votre êtes fautif, les dégâts à votre propre véhicule ne seront jamais indemnisés. Et il vous faudra alors nécessairement avoir recours à une assurance omnium.

Choisir une assurance omnium, quelles formules ?

Vous pouvez généralement choisir entre 2 formules d’assurance omnium. La petite omnium ou la grande omnium. La petite omnium intervient dans les cas suivants :

La grande assurance omnium inclue les mêmes garanties et vous y ajoutez l’option « dégâts matériels ». Cette dernière option prend en charge toutes les autres formes de dégâts que votre voiture pourrait subir. Même si vous êtes en tort ou si vous êtes seul impliqué dans l’accident. C’est donc une assurance tout risque

Et hormis s’il existe des circonstances aggravantes (alcool, drogue, etc…), vous recevrez en toute occasion une indemnisation pour votre véhicule accidenté.

Quand choisir une grande omnium ?

choisir une assurance omniumIl est généralement judicieux de souscrire à une full omnium si votre voiture est neuve. Et cela au minimum pendant les 3 premières années de vie de votre véhicule. Voire jusqu’au 5 ans d’âge du véhicule. Ou même davantage selon vos habitudes personnelles. Notamment si vous prenez souvent la route ou si votre voiture se retrouve souvent sur la voie publique, dans des endroits fort fréquentés. 

Dans tous les cas, il est vivement recommandé de souscrire à une omnium complète pendant toute la durée de votre prêt auto. Imaginez en effet que votre véhicule soit en perte totale, vous imaginez-vous pouvoir continuer à rembourser un crédit pour un véhicule qui n’existe plus ? Ou pouvez-vous supporter 2 prêt auto en même temps ? Celui pour le véhicule qui n’existe plus et celui pour le nouveau véhicule que vous venez d’acheter en remplacement ? La principale question à vous poser se rapporte en définitive à vos possibilités financières. En cas d’accident et au cas où les dégâts devaient rester à votre charge, quel montant pourriez-vous supporter ? Notamment sans que cela ne vous soit préjudiciable ? 

De la réponse à ces questions dépendra vos besoins en terme d’omniumMais en sachant qu’une voiture, surtout si elle est neuve, constitue un gros investissement et qu’il serait dommage de voir cet investissement partir en fumée du jour au lendemain à cause d’une malencontreuse erreur et parce que vous n’avez pas choisi une assurance omnium.

Quand choisir une petite omnium ?

Il est intéressant de souscrire à une omnium partielle quand vous n’avez plus besoin d’une omnium complète. En remplacement de cette dernière formule, vous opterez pour une petite omnium. Pour un prix modique (en comparaison du prix d’une omnium complète), vous restez couvert pour de très nombreux cas. 

Généralement, après 5 ans, il est conseillé de passer à une omnium partielle. A ce moment-là, votre voiture a déjà suffisamment perdu de sa valeur et une omnium complète ne se justifie plus. Surtout si l’on met en parallèle le coût de l’omnium complète avec la valeur résiduelle de votre voiture. Mais comme dit précédemment, cela dépend aussi de votre situation personnelle. Si vous roulez beaucoup, si votre quartier est peu sécurisant ou si la malchance vous poursuit, peut-être préférerez-vous garder une omnium complète plus longtemps. Dans tous les cas, une omnium (peu importe la formule) deviendra clairement superflue si votre véhicule est âgé de plus de 10 ans.

Formule omnium spécifique

Hormis ces 2 omnium classiques, plusieurs autres formules ont vu le jour ces dernières années. Bien qu’elles ne soient pas majoritaires et ne fassent pas partie des assurances les plus populaires, elles ont le mérite d’exister. Et peuvent plaire à une certaine clientèle. 

Il est ainsi parfois possible de souscrire qu’à l’option « bris de vitre » plutôt qu’au minimum à une omnium partielle. Attention à comparer les prix, pour quelques euros de plus pourquoi ne pas envoyer une omnium partielle plus étendue et sécurisante … 

On retrouve également des omnium partielles, avec en complément l’éventualité d’une indemnisation au cas où le véhicule est déclaré en perte totale. C’est donc une formule intermédiaire entre la petite et la grande omnium. Vous ne serez pas indemnisé si votre voiture est réparable mais en revanche, vous le serez si votre véhicule est déclassé. 

Les plus sceptiques à cette dernière formule rétorqueront alors qu’il vaut mieux crasher sa voiture bien et entièrement que de causer de petits dégâts anodins en effectuant une fausse manœuvre. Peut-être mais là aussi, pour un prix intermédiaire et intéressant, cette formule peut satisfaire à certains clients.

A lire aussi :

Partagez cet article :
Fermer le menu